L’Agence Antidopage interdit-elle Le CBD dans le sport ?

La plante de cannabis pouvait depuis longtemps fournir des capacités bénéfiques pour les utilisateurs. De plus en plus utilisée dans le sport au fil des années, l’utilisation du cannabis à but sportif international fut, dans un temps, bannie par l’Agence antidopage. Et cela à cause de ses propriétés psychoactives qui le définissent comme une drogue.

Les cannabinoïdes dans liste des dopages interdite par l’Agence Antidopage

Chaque année l’Agence Antidopage passe en revue les molécules présentes sur le marché dans le but de lister les produits officiellement interdits lors des compétitions internationales. Que ce soient dans le maché légal ou non, tous les produits qui ne respectent pas les caractéristiques établies par l’agence seront bannis. Ce sont en général les produits qui augmentent les performances sportives du joueur. Mais aussi ceux qui peuvent nuire à sa santé physique et mentale.

Selon le site de l’Agence Antidopage, tous les cannabinoïdes sont interdits lors de compétitions sportives. À savoir le THC et les cannabinoïdes qui limitent ses effets et aussi les cannabinoïdes de synthèse. Il faut alors s’assurer que le joueur n’a pas consommé du cannabis plusieurs jours avant de concourir.

Le CBD retiré de la liste

Malgré ses vertus connues de tous, en 2019, l’Organisation Mondiale de Santé recommande à tous les États membres de retirer le CBD de la liste des cannabinoïdes interdits. En parallèle, des recherches scientifiques mettent en évidence les effets bénéfiques de celui-ci. Ce qui amène les sportifs à l’utiliser de plus en plus. Le CBD fut alors une exception dans la liste présentée par l’Agence Mondiale d’Antidopage. Les autres cannabinoïdes restent cependant dans la liste pour éviter d’avoir des effets psychoactifs.

En même temps des études montrent que l’utilisation du CBD n’améliore en aucun cas les performances des joueurs. Celui-ci ne provoque pas non plus des réactions hallucinantes ou dopantes qui pourraient nuire à la santé des joueurs. Tant que le taux de THC dedans reste faible, le CBD peut être consommé par les sportifs.

Les avantages du CBD dans le sport

Bien que ce soit une molécule issue de la plante de cannabis qui naguère était banni des compétitions sportives, le CBD présente de nombreux avantages bénéfiques pour les sportifs sans augmenter leur performance.

·      Soulager la douleur

Les sportifs peuvent en effet subir de violents coups qui peuvent les ralentir ou les disqualifier. Le CBD peut être une solution pour les remettre à pied. En effet, il possède des propriétés antidouleurs qui favorisent la relaxation des muscles et des os. Il peut alors remplacer les opioïdes utilisés chez les athlètes. Se soigner à l’aide du CBD n’est pas considéré comme un moyen d’augmentation de performance.

·      Traiter les inflammations

De la même manière, le CBD possède des propriétés antiinflammatoires qui lui permettent de soulager les inflammations du corps humain. Contrairement aux médicaments, le CBD ne présente aucun effet secondaire sur la santé de l’utilisateur.

·      Soulager le stress

Le CBD peut également agir au niveau de la réduction des activités neuronales. Ce qui veut dire qu’il peut en effet soulager le stress et l’anxiété du jouer. D’autant plus que ce genre de pratique aide beaucoup les sportifs à garder leur sang-froid lors des compétitions.

·      Améliorer le sommeil et le repos

Les sportifs ont vraiment besoin de sommeil avant et après les compétitions pour être en bonne forme. Le CBD peut alors aider dans la recherche du sommeil et peut être une alternative au somnifère.  De la même manière, le CBD peut procurer à l’utilisateur un soulagement au niveau des muscles. Ce qui va permettre à l’utilisateur de se relaxer et de prendre du repos.