Sissy Bars : Comprendre les normes et certifications pour garantir sécurité et qualité

Les sissy bars, ces barres de soutien situées à l’arrière des motos, sont devenues un accessoire incontournable pour les motards. Non seulement elles offrent un support et un confort supplémentaire pour le passager, mais elles peuvent également renforcer la sécurité de l’équipage. Cependant, il est essentiel de bien comprendre les normes et certifications applicables à ces accessoires afin de garantir leur qualité et leur fiabilité. Dans cet article, nous vous proposons un tour d’horizon complet des exigences légales et réglementaires en la matière.

Les normes applicables aux sissy bars

Il n’existe pas de norme spécifique dédiée exclusivement aux sissy bars. Néanmoins, leur conception, leur fabrication et leur installation doivent respecter certaines normes générales en vigueur dans le domaine du deux-roues motorisé. Parmi ces normes figurent :

  • La norme ISO 9001: relative au système de management de la qualité, cette norme internationale garantit que le fabricant met en place des processus rigoureux pour assurer la qualité de ses produits.
  • La norme ISO/TS 16949: spécifique au secteur automobile, elle impose des exigences plus strictes que la norme ISO 9001 en matière de gestion de la qualité.

Les certifications obtenues par les fabricants

Pour attester du respect des normes en vigueur et rassurer les consommateurs, de nombreux fabricants de sissy bars font certifier leurs produits par des organismes indépendants. Parmi les certifications les plus répandues figurent :

A découvrir aussi  Le prélèvement à la source, qu’est-ce que c’est ?

  • La certification TÜV: délivrée par l’organisme allemand du même nom, cette certification atteste que le produit a été soumis à des tests rigoureux pour vérifier sa conformité aux normes de qualité et de sécurité.
  • La certification CE: obligatoire dans l’Union européenne, elle garantit que le produit respecte les exigences légales en matière de santé, de sécurité et d’environnement.

Le respect des réglementations locales

En plus des normes et certifications internationales, il est important de prendre en compte les réglementations locales qui peuvent varier d’un pays à l’autre. En France, par exemple, la réglementation impose que :

  • Les sissy bars ne doivent pas dépasser une certaine hauteur par rapport au siège du passager (généralement 30 cm).
  • Les angles vifs ou saillants doivent être protégés pour éviter tout risque de blessure en cas d’accident.

Le choix d’un sissy bar certifié : un gage de qualité et de sécurité

Pour garantir la qualité et la sécurité d’un sissy bar, il est vivement recommandé de choisir un modèle certifié conforme aux normes applicables et aux réglementations locales. Voici quelques conseils pour faire le bon choix :

  1. Privilégiez les fabricants reconnus et certifiés (ISO 9001, ISO/TS 16949, TÜV, CE…).
  2. Vérifiez que le sissy bar est adapté à votre modèle de moto et respecte les exigences légales en termes de dimensions et de protection des angles.
  3. Assurez-vous que l’installation du sissy bar est réalisée par un professionnel ou suivez scrupuleusement les instructions du fabricant si vous effectuez l’installation vous-même.

En respectant ces recommandations et en veillant à choisir un sissy bar conforme aux normes et certifications en vigueur, vous garantirez non seulement la sécurité de votre passager, mais également la vôtre. Un investissement judicieux pour profiter pleinement de votre passion pour la moto en toute sérénité.

A découvrir aussi  La profession de notaire libéralisée par la loi Macron