Le CBD est-il légal en Europe ?

La consommation de CBD a beaucoup augmenté dans certains pays ces dernières années. Il vous est en outre conseillé de vous assurer que le produit est vraiment légal dans le pays où vous irez. En effet, la légalisation pose toujours des questions sur l’Europe tout entière. Vous en saurez plus avec les points suivants.

Le CBD et le catalogue des nouveaux aliments en Europe

Les « nouveaux aliments » sont normalement les produits alimentaires qui n’ont pas été consommés dans les pays de l’UE. La consommation de ceux-ci se fait alors après le 15 mai 1997. Notez que la Commission européenne a pris la décision d’intégrer le CBD dans la liste de ces aliments. La décision concerne principalement les « cannabinoïdes », mais aussi les extraits de chanvre.

Il faut noter que le CBD a été considéré par l’UE (Union européenne) comme étant un stupéfiant au début. Mais, cela n’est plus le cas à présent. L’union a reconnu le produit après le résultat de l’évaluation préliminaire de l’huile de cannabidiol.

Les conditions à respecter pour assurer la légalité CBD

L’UE a parfaitement autorisé la consommation du CBD dans les pays membres. Il faut en outre respecter certaines conditions pour éviter les problèmes. Vous devez par exemple prendre en compte les critères suivants :

  • Vous devez consommer du CBD avec un taux de 0,2 % pour le THC
  • Une vérification régulière des semences doit être faite par les agriculteurs. Cela permet d’assurer la qualité du produit.

Il suffit de vous référer à l’article 32.6 bis du règlement n° 1307/2013 si vous avez des doutes. Vous saurez ainsi exactement ce que vous devez faire avec votre CBD avant de passer une commande. Vous pouvez ainsi consommer des produits répondant aux exigences de la sécurité alimentaire.

Un cadre légal encore flou en Europe

Certes, les agriculteurs de CBD font déjà les choses comme il le faut pour assurer la qualité de leurs productions. Notez en outre que la légalisation du produit n’est toujours pas la même dans les pays membres de l’UE. Effectivement, certaines nations affichent encore des préjudices aux producteurs, mais aussi aux vendeurs de CBD.

Notez qu’une légalisation de la production et la vente de ce type de produit garantiront un cadre plus sain. Cela est valable pour tout le monde. Il faut souligner que la légalisation du CBD concerne aussi le transport du produit en Europe. Vous devez alors vous informer sur ce point selon le pays cible pour la livraison.

Le point sur les reforme concernant la légalisation du CBD auprès de différents pays de l’UE

Notez avant tout que chaque pays peut imposer les conditions concernant l’exploitation du CBD. Cela peut concerner la production ainsi que le vantent des produits. En France par exemple, il faut respecter le taux de THC qui doit être de 0,2 % au maximum. Certaines semences ne sont pas non plus autorisées dans le pays.

D’un autre côté, la Suisse accepte la consommation avec un taux de 1 % pour le THC. Cette décision a été mise en vigueur à partir de 2011. Ainsi, vous ne serez plus limité à 0,3 % dans le pays. N’oubliez pas en outre que toutes les activités liées aux cannabis sont strictement interdites dans le pays.

Le cas particulier des Pays-Bas

Vous devez savoir que les Pays-Bas sont reconnus comme étant le plus important producteur de chanvre sur le territoire Européen. Cela implique que le gouvernement du pays se montre plus tolérant concernant le CBD. Vous pouvez vous référer à la loi sur l’opium de 1912 si vous avez besoin d’éclaircissement. Celle-ci a été modifiée en 1976.

En tout cas, cette vieille législation vous apportera plus de précisions sur les différences entre les drogues dures et douces. De ce fait, le CBD peut être toléré s’il est considéré comme étant de la drogue douce. Vous pouvez en outre en consommer librement si vous disposez d’une prescription médicale.