Comment contester une facture d’un plombier ?

Plusieurs raisons peuvent pousser les gens à refuser la facture d’un plombier comme le dépassement du devis sans prévenir, travaux mal faits ou à moitié réalisés, facture abusive sans devis préalable. Toutefois, pour contester la facture du plombier, vous devez rassembler des preuves et les présenter aux autorités compétentes.

Vérifier l’exactitude des frais indiqués dans la facture

Si vous êtes face à une urgence en plomberie, il est logique que vous cherchiez une solution rapide pour résoudre le problème. Parfois, vous êtes obligé de solliciter l’intervention d’un professionnel. Si c’est le cas, vous devez vérifier scrupuleusement les frais qu’il facture. En effet, les plombiers peuvent vous facturer des tarifs exorbitants. Pour déterminer si les frais indiqués sont raisonnables ou non, faites une comparaison des prix.

Pour ce faire, procurez-vous des devis de plusieurs professionnels et comparez-les en insistant sur les frais de service, les frais de déplacement ou tous autres frais cachés. Un plombier peu scrupuleux peut vous surfacturer en insérant des services que vous n’avez pas reçu dans la facture. Il peut également vous facturer des coûts plus élevés que l’estimation qu’il vous a donnée.

Faire un suivi des travaux réalisés

Si après l’intervention d’un plombier vous constatez que les travaux ne sont pas réalisés selon le devis, vous pouvez contester sa facture. Faire un suivi des taches réalisées est une bonne idée pour constater ces irrégularités. Outre le suivi, vous devez également tester le fonctionnement et la résistance des matériaux. Après constatation, vous pouvez notifier le plombier des éventuels dysfonctionnements. Consignez vos remarques dans un document dans le cas où vous aurez à saisir les autorités compétentes. Les constats qui n’y figurent pas ne peuvent pas faire l’objet d’un recours. Prenez des photos ou des vidéos comme preuve.

Avant d’aller plus loin cependant, vous avez la possibilité de donner au plombier la chance de rectifier son travail. S’il ne réagit pas à votre réclamation, vous pouvez alors bloquer le montant restant dû de la facture. Généralement, elle avoisine les 5 % du montant total de la facture.

Exiger un devis préalable

L’article 111-1 du code de la consommation stipule que les artisans doivent fournir des informations préétablies concernant les prix. Ces informations relatent le taux horaire pour la main-d’œuvre, les modalités de décompte du temps passé, les prix en TTC et la nature du devis s’il est payant ou gratuit.

Si après la réalisation des travaux vous trouvez que la facture dépasse les coûts indiqués dans le devis, vous pouvez la contester ou demander des détails auprès de votre prestataire. Si ce dernier refuse de coopérer ou n’a pas été capable de vous fournir un devis, vous pouvez porter plainte auprès de la répression des fraudes pour manquement.

Faire un recours si c’est nécessaire

Quelle que soit la situation, il est préférable que vous commenciez par une procédure à l’amiable pour résoudre vos problèmes avec votre plombier. Envoyez-lui un mail ou une lettre de contestation par lettre recommandée avec accusé de réception.

  • Si vous souhaitez une médiation en ligne, il vous suffit d’envoyer un courrier officiel à la partie adverse. Cela permet au médiateur d’inciter le prestataire à accepter votre demande ou à négocier un accord amiable. Le travail d’un médiateur sert à vous accompagner jusqu’à la signature électronique d’un accord. Cette dernière a la même valeur juridique qu’une décision de justice après homologation.
  • Si vous ne parvenez pas à un accord à l’amiable, vous devrez porter l’affaire devant un tribunal judiciaire. Ce dernier est votre dernier recours pour faire trancher votre litige. Pour des litiges de plus de 10 000 euros, optez pour un tribunal de grande instance.