Quels diplômes doit-on avoir pour devenir avocat ?

L’avocat se présente comme étant le spécialiste qui est sollicité par les entreprises en tant que conseil. Mais il peut également représenter ou défendre des particuliers ou des collectivités devant un tribunal. Dans ce sens, l’avocat peut être appelé qu’il s’agisse d’affaires civiles comme les divorces, les histoires de successions, les différents litiges, les affaires pénales comme les contraventions, les délits et les crimes.

Description du métier d’avocat

De nos jours, ce métier est devenu de plus en plus pointu. On distingue entre autres des avocats de proximité qui traitent exclusivement des problèmes liés au quotidien. Ces derniers sont plutôt experts en droit de la famille ou en droit de travail. Puis, il y a les avocats spécialistes en droit des affaires ou encore en conseil des entreprises. On distingue également les avocats spécialisés en service juridique ou qui exercent le métier de conseil juridique. Ces derniers règlent des affaires juridiques courantes, commerciales ou encore financières. Quant au conseil juridique, il est plutôt axé sur la résolution des cas des entreprises comme les multinationales, les banques ou encore les assurances. Dans ce cas précis, le rôle de l’avocat est de minimiser les risques de procès préjudiciables à l’entreprise qu’il défend. Et dans le cas des litiges, il doit jouer le rôle du médiateur qui cherche la conciliation des deux parties. Sinon, un avocat est généralement représenté par le fait qu’il défend son client, qu’il soit particulier ou entreprise. Avant le procès, son rôle reste ainsi la constitution du dossier ainsi que la rédaction des pièces nécessaires à la défense. Il assiste alors les inculpés, auditionne les témoins et soutient la cause de son client durant le procès.

Quelles études ou quelles formations pour devenir avocat ?

Les étudiants désireux d’exercer ce métier doivent suivre des formations au sein de l’un des centres régionaux de formation professionnelle pour avocat (CRFPA). Leur admission se font par sélection après leur Master 1 (ou un diplôme équivalent). D’autres candidats ayant un Master 2 de nationalité française ou membre de l’Union européenne peuvent également soumettre leurs candidatures. Parmi les centaines de postulants, seulement quelques trentaines ont admis vu la rigueur des sélections. Et pourtant, l’examen ne peut être tenté que trois fois. Quant à la formation, elle dure 18 mois et s’organise généralement autour de trois modules. En premier lieu, la formation de 6 mois en CRFPA, puis le module de 6 à 8 mois consacré à un projet pédagogique spécialisé et enfin un stage de 6 à 8 mois dans un cabinet d’avocats. Durant ce stage, l’étudiant doit passer le CAPA (le certificat d’aptitude à la profession d’avocat). Après toutes ces phases, le nouvel avocat doit prêter serment et peut s’inscrire au barreau de son choix.