La voyance en ligne et les règles à prendre en compte

Un bon nombre de Français ont recours aux services d’un voyant. Cela dans le but de trouver du réconfort. La voyance est une activité très ancienne et qui ne cesse d’évoluer.   Cependant, elle est souvent critiquée. Si vous souhaitez vous lancer dans cette activité, sachez qu’il est actuellement possible de faire de la voyance en ligne. Voici quelques réglementations à suivre avant de vous lancer dans cette activité.  

La réglementation de la voyance

Bien avant de commencer votre activité, il est important de vous faire savoir que la voyance est réglementée par la loi, même si elle est pratiquée librement en France. Sachez donc qu’avant 1994, la loi française a interdit la pratique de la voyance. En effet, elle faisait partie des délits punis par le Code pénal. C’est l’amendement du 1er mars 1994 qui a rendu cette pratique légale.

Pour en savoir plus sur cette législation, vous pouvez vous référer à l’article R.34-7 du code. Actuellement, la pratique de la voyance est tout à fait libre en France. Cependant, il est important de prendre en considération quelques règles. Avant de vous lancer dans la voyance, sachez que vous devez déclarer votre activité. Et même si vous exercez en ligne, vous devez tenir compte de cette étape. Profitez de cette occasion pour choisir votre statut. Pour commencer, on vous conseille de miser sur l’autoentrepreneur.

La législation concernant votre site de voyance

En tant que voyant vous avez des obligations qui vous sont imposées. Mais, afin d’améliorer ces obligations, le mieux c’est de vous inscrire auprès de l’INAD ou l’institut national des arts divinatoires. On vous recommande également de ne pas négliger votre assurance. En cas de litige avec vos clients, sachez que vous pouvez parfaitement compter sur cette garantie afin de vous protéger.

A découvrir aussi  Perte de l’autorité parentale

Pour ce qui est de votre site, n’oubliez surtout pas la rédaction des mentions légales. C’est une étape non négligeable pour un site professionnel. Le fait de négliger cette étape est passible d’une amende de 75 000 ou 375 000 € en fonction de votre situation. Lors de la création de votre page web, sachez qu’elle doit afficher votre nom, prénom et adresse. Sans oublier :

  • votre adresse mail
  • votre numéro de téléphone
  • votre numéro de TVA intracommunautaire
  • votre numéro d’inscription au RCS
  • les coordonnées de l’hébergeur.

Les obligations propres à la voyance

Si vous avez décidé de miser sur la voyance en ligne, vous devez tenir compte de certaines obligations lors de la réalisation de votre site. Commencez donc par les obligations sur l’audiotel. Pour cela, vous devez préciser les tarifs que vous proposez pour le service audiotel. Le montant de la séance peut aller de 40 à 80 centimes par minutes. C’est le tarif le plus bas. S’il y a des prix supplémentaires, on vous recommande de les préciser afin d’éviter de surprendre vos clients.

Pour l’envoi des SMS, vous devez faire en sorte d’afficher le numéro de téléphone. Vous êtes également obligé d’afficher le tarif de chaque SMS et le logo qui permet de localiser plus facilement l’option. L’affichage des tarifs est obligatoire même si vous décidez d’utiliser la voyance par e-mail. 

La réglementation concernant l’affichage des cookies

Lors de la création de votre plateforme de voyance, vous devez aussi tenir compte de la réglementation concernant l’affichage des cookies. Vous pouvez compter sur ces derniers pour analyser votre audience. Mais, pour que vous puissiez les utiliser, vous devez avoir l’autorisation de chaque visiteur. Certains acceptent les cookies et d’autres non.

A découvrir aussi  Les produits au CBD autorisés à la vente par la loi en France

N’oubliez pas d’installer un script pour afficher un texte pour demander à votre client cette autorisation. Il serait aussi important de ne pas oublier le droit à l’image avant de créer votre plateforme de voyance.