Gestion des déchets dangereux : un cadre juridique en gestation

L’environnement devient de plus en plus nocif. La terre est aujourd’hui, exposée à de nombreux déchets dangereux et toxiques. Par défaut de traitement, ces derniers peuvent entraîner de graves conséquences sur la santé publique. Il convient donc de les gérer le plus tôt possible. Le Sénégal vient notamment d’élaborer un projet de loi sur la gestion des déchets dangereux.

Une nouvelle loi sur la gestion des déchets dangereux au Sénégal

La nouvelle a été annoncée le 13 novembre dernier à Dakar. Boniface Cacheu, conseiller juridique au ministère de l’Environnement, a affirmé l’établissement d’un nouveau cadre juridique sur la gestion des déchets dangereux.
Cette loi vise à réduire les polluants organiques qui abondent sur le pays. Depuis quelques années, ce pays est fortement touché par la pollution électronique. Cette dernière est pourtant très nocive pour la santé publique. Pour y remédier, l’État a décidé de rationaliser les déchets dangereux, afin qu’ils ne nuisent pas à l’environnement. Le but est donc d’éviter leur impact sur la santé et le bien-être de la population.
Ce projet de loi a reçu l’approbation de plusieurs entités, notamment du Parlement. Cependant, sa mise en vigueur n’est pas encore prévue pour cette année.

Contenu de la nouvelle loi

Cette nouvelle initiative va s’adresser à de nombreux acteurs de la société.
Tout d’abord, elle vise les opérateurs générateurs de déchets dangereux. La loi va leur imposer certaines règles. Ils doivent respecter l’environnement et l’écologie. Pour cela, ils doivent réduire au maximum leurs déchets, en prenant des mesures et des moyens adéquats. En cas de non-respect de la loi, ils seront sanctionnés et devront payer des amendes.

Ensuite, elle s’adresse à la population qui est le premier facteur des déchets dangereux. Le peuple doit instaurer un environnement sain, en arrêtant de jeter leurs déchets partout.

Enfin, la loi sur la gestion des déchets dangereux concerne aussi les gestionnaires de déchets. Ces derniers seront soumis à un cadre juridique bien déterminé. Cela permet de rendre leur métier, plus efficace.

Effectivité de la nouvelle loi

Pour être efficace, cette nouvelle loi va se focaliser sur de nombreux points. Elle va réglementer l’organisation, la collecte et le traitement des déchets dangereux. Elle va également définir les rôles et les responsabilités de chaque acteur, lié à la gestion de ces déchets.
Par ailleurs, cette nouvelle loi va permettre d’étendre les mesures sur la gestion des déchets organiques au niveau national. Elle va aussi faciliter le contrôle de celle-ci, ainsi que le traitement.
Pour terminer, les dispositions des conventions de Bale et de Stockholm seront figurées dans ce nouveau cadre juridique. Il promet ainsi une meilleure alternative pour l’instauration d’un environnement sain et écologique.