Que faire en cas d’usurpation d’identité des personnes âgées

Le vol d’identité, également connu sous le nom d’usurpation d’identité, contre les personnes âgées se produit lorsqu’un voleur d’identité obtient frauduleusement les informations privées d’une personne âgée. Divers délits financiers sont alors commis à l’aide du numéro de sécurité sociale ou des informations de crédit de la personne âgée. Ces délits peuvent comprendre des achats illégaux, l’obtention de prêts non autorisés ou le vol des biens de la personne. Souvent, le voleur peut être un particulier ou une entreprise dans laquelle la personne âgée a fait confiance.

Pourquoi les personnes âgées sont-elles parmi les cibles directes du vol d’identité ?

Les personnes âgées sont des cibles courantes de vol d’identité pour plusieurs raisons :

  • Premièrement, beaucoup d’entre eux ont accumulé des fonds et des actifs considérables au cours de leur vie.
  • En outre, de nombreuses personnes âgées souffrent de maladies telles que la démence qui les empêchent de prendre de bonnes décisions financières.
  • Enfin, de nombreux citoyens âgés ne connaissent pas les subtilités des accords de crédit modernes. Beaucoup d’entre eux ont grandi dans un environnement culturel différent qui a honoré les transactions de bouche à oreille.

Le vol d’identité n’est qu’un exemple de fraude contre les personnes âgées. Parmi les autres délits financiers liés aux personnes âgées, citons les prêts abusifs et les arnaques par phishing.

Les procédures juridiques à suivre lors d’une usurpation d’identité

La meilleure façon de prévenir le vol d’identité des personnes âgées est peut-être d’engager un comptable pour superviser les biens de votre proche. Ou, vous pouvez demander à une personne de confiance d’offrir ses services pour aider la personne âgée avec la gestion de ses finances. Dans tous les cas, assurez-vous que le conseiller financier est une personne de confiance.

Si vous êtes une personne âgée, victime d’une usurpation d’identité, vous devez signaler votre cas immédiatement à la police et aux agences de crédit concernées. Assurez-vous de conserver tous les documents importants qui pourraient être utilisés lors d’une enquête à venir. Vous voudrez peut-être rédiger un rapport sur les événements ayant conduit au vol d’identité. Par exemple, si vous avez récemment reçu la visite d’une personne suspecte, assurez-vous de noter un rapport sur l’incident, y compris les dates, les heures et une description du visiteur suspect. Incluez également un relevé de vos pertes.

Les sanctions pénales prévues pour usurpation d’identité

Les sanctions pénales pour un vol d’identité sont d’un an d’emprisonnement avec une amende 15 000 euros. Le délai de prescription pour une usurpation d’identité est de trois ans. Si vous êtes victime de ce délit, vous devez porter plainte immédiatement dans un commissariat. Il est important de rassembler tous les documents et les pièces qui sont à votre disposition comme preuve d’usurpation d’identité.