La protection pour les lanceurs d’alerte

Avec les nombreuses injustices dans le monde, certaines personnes décident de révéler des informations confidentielles dans les médias et sur les réseaux sociaux pour prévenir la population. Ce genre d’action est très important pour le fonctionnement de la démocratie et pour l’intérêt général. Il est ainsi nécessaire d’offrir à ces personnes des protections au niveau juridique et de la sécurité.

Qui sont les lanceurs d’alerte ?

Les lanceurs d’alertes sont des personnes qui travaillent dans les secteurs publics ou privés et œuvrent dans l’anonymat pour protéger leur vie et leur carrière. Leurs activités consistent à dévoiler de nombreux dossiers confidentiels sur les malversations perpétrées par le gouvernement, le chef d’État ou même les institutions étatiques. Ces personnes courageuses mettent donc leur carrière et même leur vie en péril pour une bonne cause et pour l’intérêt général. Ce genre d’attitude noble et patriotique est un des comportements exemplaires pour la citoyenneté et la vie ensemble. Grâce aux lanceurs d’alertes, la population a la possibilité d’être informée des renseignements scandaleux que l’État veut à tout prix étouffer.

Le type de protection nécessaire pour les fonctionnaires

Après la divulgation des informations confidentielles, l’institution étatique réagit face à la situation et fait en sorte que les charges soient portées par les lanceurs d’alerte pour étouffer l’affaire. L’État porte souvent plainte contre les lanceurs d’alertes et engage une poursuite juridique pour diffamation d’ordre public, le non-respect d’engagement de confidentialité, la traîtrise et d’autres accusations graves. Les lanceurs d’alertes s’engagent dans une accusation légalement justifiée, mais moralement injustifiée. Ils doivent dans ce cas faire face à la justice. Le genre de protection juridique de lanceurs d’alertes est sans doute un bouclier juridique lorsque les poursuites sont en cours.

Pourquoi doit-on les protéger du point de vue juridique ?

Dus à la divulgation des informations préjudiciables, les lanceurs d’alertes paient lourdement les conséquences de cet acte que ce soit dans la vie professionnelle ou privée. Il est primordial d’apporter de l’aide à ces personnes qui décident de rendre publique de l’information confidentielle qui fait mouche aux images de certaines personnalités politiques. La société civile offre un refuge et une protection juridique aux lanceurs d’alerte afin de les sécuriser et de les récompenser. Une indemnisation des risques est même octroyée à ses courageux individus pour leur sacrifice et leur honneur.

Normalement, les sociétés accusées de mauvaise pratique ou de corruption se défendent à tout prix pour sauver leur image et leur honneur. Ainsi, ils poursuivent juridiquement les personnes ayant divulgué les dossiers secrets de leurs mauvaises pratiques. Ils doivent chercher un bouc émissaire au lieu d’assumer leurs erreurs et leurs fautes. C’est ainsi qu’il est impératif d’apporter le soutien aux lanceurs d’alertes au niveau médiatique pour préserver leur image et rendre justice les actes illégaux et immoraux des sociétés privées.